Choisissez votre style

Choisissez votre mise en page

Couleur Schéma

L’ostéointégration

Notions générales

En 1795, le révérend Willam Gregor découvrit dans le lit d’une rivière, en Cornouailles, un minerai près du Moulin de Tregonwel non loin du village de Maccanam. Il le surnomma Menaccanite, du nom de ce village. Ce n’est qu’un siècle plus tard que des chimistes allemands nommèrent ce minerai Titane.

Ils ne se doutaient pas de l’importance de leur découverte qui allait révolutionner de nombreux domaines de l’industrie et de la médecine.
A la fin des années 50, un chirurgien orthopédiste suédois, le Prof. P.I. Brånemark étudiait dans son laboratoire de Göteborg les phénomènes de réparation osseuse. Il fit confectionner un tube métallique qu’il vissa dans le tibia d’un lapin. A l’extrémité de cette préparation se trouvait une chambre optique permettant de filmer les phénomènes de réparation osseuse. Cette chambre fut réalisée en titane. Lorsque le professeur Brånemark voulu récupérer cette chambre optique l’étude terminée, il se rendit compte qu’elle était soudée à l’os du lapin sacrifié.

Vue au microscope électronique

 

L’ostéointégration était née.
Très rapidement, il réalisa que de nombreuses applications pourraient découler de cette découverte, notamment au niveau de la cavité buccale.
Ces éléments en titane insérés dans l’os pouvant supporter une prothèse fixée ostéointégrée. On pouvait parler alors de troisième dentition.
Les premiers patients furent traités se la sorte à partir de 1965,et c’est en 1982, à Toronto que P.I. Brånemark et son équipe présentèrent le fruit de leurs travaux étalés sur plus de 15 ans.

On définit l’ostéointégration comme un phénomène de soudure entre un os vivant et un métal (titane). Cette soudure se fait par l’intermédiaire de l’oxyde de titane qui recouvre la surface de l’implant. Les cellules osseuses ne reconnaissent pas le titane comme un corps étranger si l’implant est usiné d’une certaine manière (pureté du titane, épaisseur de la couche d’oxyde) et si l’intervention se déroule dans des conditions de rigueur optimales (aseptie, respect de l’os, non échauffement lors du forage) L’implant sera fixé de façon durable dans cet os qui supportera les forces occlusales. (masticatoires)

Le phénomène d’ostéointégration est universellement reconnu et des patients du monde entier peuvent bénéficier de ce type de thérapeutique.

Visite commémorative des BOC au moulin de Tregonwell

Le 9 avril 2002 eut lieu une cérémonie dans ce lieu où fut découvert le titane. Elle eut lieu en présence du Prof. P.I. Brånemark et des membres des centres BOC venus du monde entier afin de célébrer ces deux scientifiques remarquables: Le révérend William Gregor et le Prof. Brånemark.
Une plaque commémorative fut scellée sur la façade de ce moulin.
Le phénomène d’ostéointégration (soudure entre un os vivant et un le titane) fut découvert par le Prof. PI Brånemark en 1959.

Le Dr. Palacci y participait.

Ci-joint quelques photos.

Moulin de Tregonwell

Plaque commémorative

 

Professeur Per Ingvar Brånemark et Dr. Patrick Palacci devant la rivière de Tregonwell où fut découvert le titane

Professeur PI Brånemark entouré de membres des BOC du monde entier réunis à cette occasion en Cornouailles

Related Projects